Inconnue : Non-static method Url::html_convert_root_relative2absolute() should not be called statically, assuming $this from incompatible context dans le fichier /home/leschinc/www/arkadis/kernel/framework/content/parser/content_second_parser.class.php à la ligne 78
Inconnue : Non-static method Url::path_to_root() should not be called statically, assuming $this from incompatible context dans le fichier /home/leschinc/www/arkadis/kernel/framework/util/url.class.php à la ligne 234
Inconnue : Non-static method Url::server_url() should not be called statically, assuming $this from incompatible context dans le fichier /home/leschinc/www/arkadis/kernel/framework/util/url.class.php à la ligne 235
Inconnue : Non-static method Url::path_to_root() should not be called statically, assuming $this from incompatible context dans le fichier /home/leschinc/www/arkadis/kernel/framework/util/url.class.php à la ligne 237
Inconnue : Non-static method Url::server_url() should not be called statically, assuming $this from incompatible context dans le fichier /home/leschinc/www/arkadis/kernel/framework/util/url.class.php à la ligne 238
Inconnue : Non-static method Url::_build_html_match_regex() should not be called statically, assuming $this from incompatible context dans le fichier /home/leschinc/www/arkadis/kernel/framework/util/url.class.php à la ligne 240
Inconnue : Non-static method Url::path_to_root() should not be called statically, assuming $this from incompatible context dans le fichier /home/leschinc/www/arkadis/kernel/framework/util/url.class.php à la ligne 243
Inconnue : Non-static method Url::server_url() should not be called statically, assuming $this from incompatible context dans le fichier /home/leschinc/www/arkadis/kernel/framework/util/url.class.php à la ligne 244
Rien ne s'efface - Arkadis : Site officiel du groupe pop rock français Arkadis

Rien ne s'efface



"Texte sur la notion d'insouciance et le bien que procure par moments cette sensation de légèreté et de bonne humeur au quotidien..."


Trouver dans un livre
Tout ce qu’il nous reste à vivre
En quelques mots, en quelques lignes
Avec des gestes ou d’autres signes

Sans penser à demain
A l’angoisse du quotidien
Pouvoir ne plus faire attention au temps qui passe
Que rien n’efface

On aurait pu partir
On aurait pu s’enfuir
On aurait pu courir
Ou vivre pour mourir

Oubliées, une à une,
Toutes les pages de la rancune
Reculer pour mieux rêver
A ce poème inachevé

Ne penser qu’à demain
Lui sourire main dans la main
Et ressentir la sensation que quoiqu’on fasse,
Rien ne s’efface

On aurait pu partir
On aurait pu s’enfuir
On aurait pu courir
Ou vivre pour mourir…